Tous au jardin 

Tous au jardin


Ouf, plus que quelques jours pour dire “bye bye” à l’hiver ! L’heure est à la préparation des jardins pour la plus belle saison : le printemps. Les terres ont soif d’eau et d’entretien. Soignants et soignés, des plus jeunes aux moins jeunes, approprions-nous les jardins pour profiter de ses vertus thérapeutiques et ludiques.

Quand le jardin raffermit les liens

Depuis les années 1980, collectivités, jardiniers et autres animateurs sociaux ont commencé à viser des pratiques d’appropriation collectives des jardins. C’est de cette mouvance que sont nés les jardins partagés.

En cultivant la terre, ce sont les solidarités nouvelles, les échanges, l’épanouissement personnel, le respect du monde vivant, le bien-être que l’on irrigue, que l’on amende comme le terroir d’un nouveau développement humain et durable.” Cette phrase, on peut la lire dans la charte du réseau du Jardin dans Tous Ses États.  

Le jardin est donc devenu un espace qui raffermit les liens entre les habitants, peu importe leur appartenance socio-démographique. L’isolement et la solitude donnent souvent l’impression d’être inutile à la société. Et ce sont les personnes âgées qui en souffrent le plus. Les jardins partagés ont ainsi cette particularité de redonner un rôle social aux seniors. Et donc le sourire !

Le jardinage permet également de réunir  deux générations. Il favorise la transmission de savoir aux enfants et les éduque à l’environnement. C'est dans ce contexte que l’association Côté jardins réunissait dans un jardin partagé les enfants de la maternelle et les résidents de la maison de retraite à Tassin-La-Demi-Lune. Le bénéfice est double dans cette activité. D’une part, les personnes âgées sortent de leur isolement et s’épanouissent physiquement et mentalement. D’autre part, le jardinage partagé intergénérationnel fait découvrir aux enfants le jardin et sa biodiversité.  

Quand jardiner soigne



La tendance est également à l’hortithérapie. Cette pratique consiste à intégrer les plantes, le jardinage et l’empathie naturelle qu’on a pour la nature dans le processus de prévention, de réadaptation ou de stimulation sensorielle en milieu hospitalier ou médico-social.

Les aidants et soignants peuvent aussi faire profiter les personnes âgées, handicapées ou malades des bienfaits de l’hortithérapie au sein des jardins personnels. Pour la plupart de ces personnes, leur divertissement est limité à la télévision et aux vidéos. Jardiner leur permet donc de s’échapper des écrans, de communier avec la nature et d’occuper leurs journées d’un travail plus gratifiant.

Les jardins thérapeutiques ont cette particularité d’avoir des bénéfices aussi bien sur le plan physique que sur le plan social :

  • Stimulation des sens et de la mémoire

  • Aide dans la quête d’une autonomie physique

  • Amélioration du sommeil et de l’appétit

  • Réinsertion dans un cadre social

  • Rupture de l’isolement

  • Redécouverte de la patience et de l’enthousiasme

  • Baisse du stress et de l’anxiété

Les seniors au jardin

Jardiner n'est pas forcément une activité physiquement contraignante. Si l’on a un accès facile aux plantes et les outils adaptés pour travailler le sol, chacun peut y aller à son rythme. En plus, les plantes se moquent bien des handicaps et de l’âge du jardinier.  

L'intérêt du jardinage est surtout psychologique. Jardiner apaise, délasse et motive. Rien de plus efficace pour oublier ses soucis.  D’où l'intérêt pour les seniors d’en faire leur sport national.

outils-jardin



Cependant, il faut bien un préalable pour faire du jardin un espace accessible, agréable et sûr pour tout le monde. Pour ce faire nous vous suggérons de :

  • Utiliser une plantation dont les lits sont élevés pour rendre accessible le jardin même en fauteuil roulant. Ce qui vous permet d’utiliser les outils à long manche telles que les truelles de jardin, les houes EasiGrip, les griffes EasiGrip, etc. sans vous pencher

  • Avoir des tabourets et des chaises qui vous permettent de jardiner confortablement : Tabouret de jardin avec roues, banc agenouilloir, etc.

  • Favoriser une meilleure adhérence et une prise ergonomique des outils grâce à la gamme EasiGrip

  • S’assurer qu’il y a un robinet à proximité ou envisager d’installer un système d’alimentation par gouttes pour faciliter l’arrosage

  • Privilégier l’utilisation d’outils légers plus faciles à manipuler


Pour les personnes dépendantes ou en manque d'autonomie, n'hésitez pas à venir découvrir notre sélection d'outils de jardinage ergonomiques

Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.