Bien choisir sa rampe d'accès 

Bien choisir sa rampe d'accès

Alors que 2015 était la date limite de dépôt des agendas d'accessibilité programmée (Ad’AP) pour se conformer à l’obligation de mise en accessibilité des établissements recevant du public (ERP), un délai supplémentaire et une possibilité de dérogation ont été accordés. Commerçants ou particuliers, voici quelques conseils pour vous permettre de choisir la rampe d’accès la plus adaptée à votre besoin.

Quel type de rampe d’accès pour quel obstacle ?

Il est d’abord nécessaire d’analyser l’utilité que peut avoir la rampe d'accès. Ce qui vous permet d’optimiser votre choix parmi les quatre types de rampes suivants :

Les rampes simples

Elles permettent aux personnes en fauteuil roulant, scooter et déambulateur de franchir facilement un obstacle de moins de 10 cm de hauteur.

Les rampes de seuil

Si les rampes de seuil ne conviennent pas quand il s’agit de gravir de gros obstacles, elles restent efficaces pour franchir les obstacles d’environ 15 cm de hauteur (rebord de terrasse, marche, patio, seuil de porte). Elles ont aussi l’avantage d'être facile à transporter grâce à leur petite taille.

rampe-de-seuil-en-caoutchouc-recycle.jpg                  rampe-de-seuil-multi-usage.jpg

Rampe de seuil en caoutchouc recyclé                                         Rampe de seuil multi-usage

Les rampes d’accès larges

Les rampes d'accès larges peuvent être pleines ou doubles, pliables ou télescopique. Ces rampes ont la particularité d’être facilement installables. Elles sont plus sécurisantes tant pour la personne handicapée que pour l’aidant.


Portable_Wheelchair_Ramp_2ft.jpgrampe-dacces-pour-fauteuil-roulant (1).jpg

Rampe d’accès large amovible                                 Rampe d’accès pour fauteuil roulant

Les rampes doubles (par paires)

Quant aux rampes d'accès doubles, elles sont faites pour franchir des obstacles importants. Elles disposent d’une faible largeur et sont moins imposantes et plus légères que les rampes classiques. Cependant elles nécessitent plus d’attention lors de leur installation pour déterminer le bon écartement. Elles sont souvent télescopiques, d’où leur facilité de transport. Il est à noter  que ce type de rampe d’accès ne convient pas aux déambulateurs et scooters électriques.

paire-de-rampes-dacces-mobility-care.jpgrampe-d-acces-pliable.jpg

Paire de rampes d’accès Mobility Care                        Rampe double pliable en fibre de verre

Quelles caractéristiques de rampe d’accès pour quel obstacle ?  

Que vous soyez un professionnel ou un particulier, sachez qu’il existe différentes caractéristiques techniques à prendre en compte : pourcentage de la pente, respect des normes d’accessibilité pour les ERP...

Calcul du pourcentage de la pente

Pour des raisons légales et pratiques, il est donc indispensable de calculer le degré de pente à choisir selon la formule suivante :

Pente % = Hauteur de la marche / Longueur de la rampe

Pour un usage privé

  • Les fauteuils roulants manuels

Si vous souhaitez franchir un obstacle avec votre fauteuil roulant, c’est une inclinaison maximale de 15 % qui est recommandée. Autrement dit, la longueur de votre rampe d’accès doit correspondre à  7 fois la hauteur de l’obstacle.

Concrètement, pour franchir une marche d’une hauteur de 30 cm avec un fauteuil roulant manuel, il vous est conseillé de choisir une rampe d’accès longue de 210 cm soit 7 x 30 cm.

  • Les fauteuils roulants et scooters électriques

Si vous utilisez un fauteuil roulant électrique, un scooter électrique ou un fauteuil roulant poussé par un accompagnateur, l'inclinaison doit être  de 20 % maximum. C’est à dire que la longueur de la rampe doit équivaloir de 5 fois la hauteur de l’obstacle.

Par exemple, pour franchir un obstacle de 30 cm de hauteur en fauteuil roulant, vous opterez pour  une rampe de 150 cm (5 x 30 cm).

Notez bien que la largeur de la rampe doit être idéalement de 75 cm pour permettre l’accès à tout type de fauteuil roulant. Le poids de la rampe doit être supérieur aux poids cumulés de l’utilisateur et de son matériel de mobilité (déambulateur-rollator, fauteuil roulant ou scooter). Sachez que la loi exige une capacité de charge de 300 kg pour les professionnels.

Pour un usage public (ERP)

C’est l'arrêté du 8 décembre 2014 qui fixe les nouvelles normes sur l’accessibilité des établissements recevant du public (ERP). En cas de dénivellation sur un cheminement, une rampe doit être aménagée, avec une pente inférieure à 6% (et exceptionnellement 10% sur moins de 2 m et 12 % sur moins de 50 cm). Les établissements recevant du public ont donc deux solutions : soit installer une rampe fixe soit une rampe amovible.

Mise en place d’une rampe fixe

Il est important de noter que la construction d’une rampe fixe peut être sujette à une demande de permission de voirie ou d’un permis de stationnement selon le cas. Cette autorisation d’occupation du domaine public est accordée par la mairie ou la préfecture.

Ce qui en amont peut entraîner une demande de dérogation dans la mesure où la rampe ne respecte pas 100% des règles d’accessibilité mais permet quand même un accès à l’établissement.  

L’installation d’une rampe fixe doit répondre aux qualités techniques suivantes pour être réglementaire :

  • Supporter au moins un poids de 300 kg

  • Être assez large pour accueillir un fauteuil roulant (75 cm minimum de largeur intérieure)

  • Être munie d’un revêtement antidérapant

  • Être munie de chasse roues pour prévenir d’éventuelles chutes

  • Prévoir un garde-corps en cas de dénivelé important ( + 40 cm)

  • Permettre les manoeuvres nécessaires pour un accès facile depuis le trottoir

  • Ne pas présenter des vides latéraux pour éviter que la canne des malvoyants se glissent dessous.

Mise en place d’une rampe amovible

La solution d’une rampe amovible est envisageable lorsque l’utilisation d’une rampe fixe n’est pas adéquate ou voulue. La rampe est appelée amovible dans le sens où il incombe au gérant de l’espace public de la mettre en place au besoin et de la retirer immédiatement après passage du client à son espace commercial. C’est également le gestionnaire qui doit prévoir un «dispositif permettant à la personne handicapée de signaler sa présence» (Arrêté du 8 décembre).

A noter : Pour qu’une rampe ne soit pas soumise à dérogation, il faut respecter les deux critères suivants :

  • Jusqu’à 10 % de pente pour une longueur inférieure ou égale à 2 m

  • Jusqu’à 12 % de pente sur une longueur inférieure ou égale à 0,50 m

Une rampe amovible doit présenter les qualités techniques suivantes :

  • Supporter au moins un poids de 300 kg

  • Être anti-glissante

  • Être stable

  • Être suffisamment large pour tout type de fauteuil roulant (+ 40 cm)

  • Pouvoir être installée facilement

  • Permettre les manoeuvres sur le trottoir pour un accès facile



En savoir +




Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.