Revenez à la navigation par saut.

On parle de nous

  • Retrouvez-nous au Digital Forum Beaujolais 3.0 le 31 mars 2017 à la Salle des Echevins - Villefranche sur Saône
  • "Complete CareShop implante sa filiale CareServe en région lyonnaise", site de l'ADERLY (Agence de Développement Economique de la Région Lyonnaise) le 3 février 2017 : consulter l'article
  • "Careserve, l'autonomie n'est pas un luxe" dans le Patriote Beaujolais le 26 janvier 2017

Nume´riser 2017-2-3 16-57-19-page-00

  • "CareServe à la conquête du marché de l’autonomie", Bref Eco, le 02 février 2017

CareServe

« Jusqu’à aujourd’hui, les particuliers avaient le choix entre trop cher ou manque de conseil », argue Gilles Adam, (à gauche) accompagné ici de deux salariés de la start-up.

La start-up CareServe hébergée au sein de la pépinière Créacité à Villefranche vient de lancer son site commercial dédié à l’autonomie et à la dépendance.

CareServe a débuté son activité début 2017. La jeune société souhaite proposer une gamme de produits étendue à la fois sur la mobilité (déambulateurs, cannes, outils de jardinage…) et la dépendance (articles adaptés aux malades d’Alzheimer ou aux personnes sujettes à incontinence), ainsi qu’une gamme dédiée aux enfants.

Son site généraliste compte déjà 2.000 références et la société espère en proposer rapidement près de 20.000 sur son catalogue en ligne. Pour y parvenir, CareServe a mis en place un partenariat avec l’anglais Complete Care Shop - déjà présent comme vendeur sur le marché britannique - qui assure l’achat de l’ensemble des produits ainsi que la gestion des stocks.

Dupliquer le modèle en Europe

CareServe espère approcher dès l’an prochain un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros. L’objectif de la société, une fois qu’elle aura fait ses preuves sur le marché français, est de se lancer sur les marchés voisins : Allemagne, Espagne, Italie.

« Notre croissance dépend de notre catalogue de produits et de notre référencement sur Internet. Chaque mois, nous étoffons notre site de 300 à 500 nouvelles références » insiste Gilles Adam, directeur général.

Les investissements de CareServe se concentrent actuellement sur l’aspect marketing, avec l’achat de mots-clés pour assurer un bon référencement sur les moteurs de recherche. La start-up, qui compte aujourd’hui 4 salariés, envisage de monter à 7 personnes d’ici à la fin de l’année.

Cédric Blanc